Page 303

Guide Films César 2016

312 Article 3 A) Sont admis à concourir pour l’attribution du « César du Meilleur Film» tous les films de long métrage d’initiative française (production majoritaire française) et d’expression originale française, au sens de la réglementation française. Pour pouvoir concourir, ces films doivent avoir reçu l’agrément de production délivré par le Centre National de la Cinématographie, et avoir obtenu un visa d’exploitation délivré par le(la) Ministre de la Culture. Ces films doivent par ailleurs être sortis dans au moins une salle de cinéma du secteur commercial de la région parisienne entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédant celle de la remise des « César » et avoir fait l’objet d’une exploitation commerciale pendant au moins une semaine dans cette salle. Sont également admis à concourir pour l’attribution du « César du Meilleur Film», les films français de long métrage ayant obtenu un visa d’exploitation délivré par le(la) Ministre de la Culture, ayant bénéficié du soutien financier à l’industrie des programmes audiovisuels dans les conditions fixées par le décret du 2 février 1995, qui, à titre exceptionnel et dans le cadre du décret du 9 novembre 2001, ont obtenu l’agrément de distribution délivré par le Centre National de la Cinématographie au plus tard le 31 décembre de l’année précédant celle de la remise des « César ». Ces films doivent par ailleurs être sortis en salle entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédant celle de la remise des « César » et avoir fait l’objet d’une exploitation commerciale pendant au moins une semaine dans au moins une salle de cinéma du secteur commercial de la région parisienne. Les films dits « à sketches » dont la totalité de l’oeuvre n’est pas assurée par le (ou les) même(s) réalisateur(s) ne seront admis à concourir au « César du Meilleur Film» qu’après étude par le Bureau de l’Académie. Toutefois, un film ne remplissant pas les conditions visées à l’article 3-A ci-dessus mais dont les composantes artistiques et techniques sont majoritairement françaises, peut après étude par le Bureau de l’Académie être admis à concourir pour l’attribution du « César du Meilleur Film». Toute demande de dérogation devra être adressée par écrit à l’attention du Secrétariat de l’Académie par la société de production déléguée du film concerné, au plus tard le 31 octobre de l’année précédant la remise des trophées, les décisions du Bureau étant souveraines et non susceptibles d’appel. B) Sont admis à concourir pour le « César du Meilleur Film Étranger », les films ne remplissant pas les conditions de nationalité visées à l’Article 3-A ci-dessus, et ayant obtenu un visa d’exploitation délivré par le(la) Ministre de la Culture. Ces films doivent par ailleurs être sortis en salle entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédant celle de la remise des « César » et avoir fait l’objet d’une exploitation commerciale pendant au moins une semaine dans au moins une salle de cinéma du secteur commercial de la région parisienne. C) Pour les « César » attribués à des personnes physiques, seules sont admises à concourir, les personnes ayant contribué dans l’une au moins des catégories définies à l’article 1 de ce chapitre à la réalisation et à la production d’un film admis à concourir pour le « César du Meilleur Film». Toutefois, seront également admises à concourir les personnes ayant contribué, dans l’une au moins des catégories définies dans l’article 1 du chapitre 2 ci-dessus (hors les catégories meilleur film, meilleur premier film, meilleur film documentaire et meilleur film d’animation), à la réalisation d’un film admis à concourir pour le « César du Meilleur Film Étranger » de coproduction française ayant obtenu l’agrément du CNC et considéré comme d’expression originale française, au sens de la réglementation française. D) Pour faciliter le vote du premier tour pour le « César du Meilleur Espoir Féminin » et le « César du Meilleur Espoir Masculin » le Secrétariat de l’Académie propose aux membres de l’Académie, de façon indicative et non obligatoire, une liste d’un nombre maximum de seize actrices et de seize acteurs, intitulée liste des « Révélations » et établie parmi l’ensemble des actrices et des acteurs ayant collaboré soit aux films admis à concourir pour le « César du Règlement


Guide Films César 2016
To see the actual publication please follow the link above